Achille Tapsoba : « la direction politique nationale du  CDP est en phase avec Blaise Compaoré »

 

Le bureau politique du Congrès pour la démocratie et le progrès (CDP) a animé un point de presse ce lundi 14 octobre 2019 à Ouagadougou. Cette rencontre s’insère sur les décisions de l’ancien président Blaise Compaoré. C’était en réponse au mot du fondateur que le bureau politique national a fait savoir qu’il allait se conformer aux décisions de Blaise Compaoré.

A l’issue du congrès extraordinaire qui s’est déroulé le 22 septembre 2019 dont l’ordre du jour était « examen du rapport circonstancié du bureau exécutif national sur la mise en œuvre de la résolution portant finalisation de la liste des membres du bureau politique national », des sanctions ont été prises.

Selon le premier vice-président, Achille Marie Joseph Tapsoba, des sanctions ont été prises à l’encontre de certains des militants qui, par conséquent étaient en porte à faux avec les textes fondamentaux du parti et dont certains sont même allés jusqu’à ester le parti en justice.

En clair, ceux qui ont été sanctionnés verront leur sanction levée, en suivant les procédures statutaires du parti. Les sanctions ayant été prises par un congrès (le 22 septembre 2019), seul un congrès peut revenir sur les décisions. Il sera donc convoqué un congrès extraordinaire.

Par la suite, le président d’honneur a jugé nécessaire de convoquer les différentes parties pour une frange concertation. « Après avoir d’une part écouté la délégation de la direction politique nationale et d’autre part celle des sanctionnés les différents protagonistes, il a invité la direction du parti à rapporter les sanctions dans un esprit de renforcement de la cohésion et de l’unité du parti en vue de relever avec succès les défis électoraux de 2020 », a précisé le premier vice-président.

Pour la direction politique nationale du CDP, les observations de Blaise Compaoré « ne sont ni la victoire du sanctionneur, ni la victoire du sanctionné, c’est la victoire du CDP ».

En effet, « nous voulons assurer nos militants des villes et des campagnes, et l’opinion nationale et internationale, que la direction politique nationale du  CDP est en phase avec le président d’honneur Blaise Compaoré », a mentionné Achille Tapsoba.

« Ensemble, nous allons proposer un nouveau contrat social avec les burkinabè afin de répondre aux attentes de nos populations et leurs aspirations à la sécurité, à la paix et à la prospérité », a-t-il conclu.

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *